Diagnostic ou fouilles, quelle est la différence ?

Les diagnostics et les fouilles préventives concernent des sites menacés de destruction par un aménagement (route, voie ferrée, parking, immeuble, supermarchés…). Selon le type de site, le Service régional d’archéologie prescrit ou non un diagnostic archéologique, première étape avant la fouille.

Ce diagnostic couvre une surface de 7 à 10% de l’emprise du projet et consiste à creuser des tranchées pour évaluer les périodes auxquelles les vestiges archéologiques peuvent appartenir. En fonction des résultats, le Service régional d’archéologie peut prescrire ou non des fouilles préventives.

L’objectif est d’étudier au mieux et dans un délai restreint un site afin de comprendre son histoire avant son aménagement. Il s’agit de la « sauvegarde par l’étude ». En 2016, en région Pays de la Loire, 13% des diagnostics étaient suivis d’une fouille préventive.